Logo weremember.fr
Logo weremember.fr
Logo FacebookLogo InstagramLogo YoutubeLogo Soundcloud

LE CAMP D'EXTERMINATION NAZI DE TREBLINKA RECONSTITUÉ EN 3D

22/1/2021
Wladek Jurkow
VIDÉO

Ce film d'animation en 3D fait partie intégrante de l'exposition permanente du musée de Treblinka, établi sur le site de l'emplacement du camp d'extermination nazi situé à environ 80 kilomètres au nord-est de Varsovie, en Pologne.

Le camp de Treblinka fut complètement détruit par les Allemands à l'automne 1943 pour dissimuler les preuves de l'extermination de 800 000 Juifs - chiffre estimé par l'historien Raul Hilberg - en 13 mois. Faisant de Treblinka le plus important centre d'extermination nazi après celui d'Auschwitz-Birkenau.

L'animation 3D recrée l'aspect du camp, les conditions et les méthodes d'extermination de masse utilisées par les nazis.

Cette reconstitution a été réalisée par une équipe de spécialistes de l'animation digitale, sur la base de recherches effectuées par un groupe de scientifiques internationaux, de documents d'archives et de témoignages oculaires.

Samuel Willenberg

Un consultant clé du projet fut Samuel Willenberg, le dernier membre survivant de la révolte qui eut lieu à Treblinka en août 1943, lorsqu'un groupe d'une cinquantaine de déportés, pressentant la liquidation du camp, synonyme de l'exécution de tous les prisonniers, décida d'organiser une insurrection.

La révolte éclata le 2 août 1943, à l'aide d'armes volées à l'armurerie du camp. Les résistants tablaient sur l'espoir que, dès que la rébellion aurait commencé, un grand nombre de leurs camarades se joindraient à eux. Alors que l'opération débutait, les soupçons d'un officier SS forcèrent le groupe de résistants à déclencher la révolte plus tôt que prévu. Avant même que le SS ne puisse alerter les gardes, ils ouvrirent le feu et incendièrent des baraques.

Des centaines de déportés se ruèrent sur les enceintes barbelées et les forcèrent. La grande majorité d'entre eux furent tués par les SS postés dans les miradors. Sur les 750 déportés qui tentèrent de fuir, seuls une centaine purent s'échapper et 50 survécurent. Samuel Willenberg, le dernier d'entre eux, est décédé en 2016 en Israël où il vivait depuis 1950, à l'âge de 93 ans. Lors de la révolte, il avait 21 ans.