Logo weremember.fr
Logo FacebookLogo InstagramLogo YoutubeLogo Soundcloud

“OÙ EST ANNE FRANK“, LA BANDE-ANNONCE DU FILM D'ANIMATION D'ARI FOLMAN

13/7/2021
We Remember
VIDÉO

Treize ans après avoir présenté à Cannes son film d'animation Valse avec Bashir, le réalisateur israélien Ari Folman revient au Festival avec Où est Anne Frank, qui sortira sur les écrans français en novembre 2021.

Avec Où est Anne Frank, projet qui a demandé 8 années de travail au réalisateur et à ses équipes d'animation, Ari Folman a imaginé un film tout particulièrement dédié aux jeunes générations.

Donnant vie à Kitty, l'amie imaginaire d'Anne, le réalisateur propose une aventure qui s'étend de l'enfance d'Anne Frank à nos jours, établissant un parallèle entre les Juifs qui se cachaient des nazis et le sort actuel des migrants en Europe.

Folman, dans une interview accordée au magazine Hollywood Reporter, a souligné le rôle que sa mère, rescapée d'Auschwitz et âgée de 99 ans, a eu dans sa décision de réaliser le projet :

Quand j'ai été approché par le Fonds Anne Frank [la fondation créée par le père de Frank, Otto Frank], en fait, je n'avais pas du tout envie de le faire. Je pensais qu'il y avait trop d'adaptations et qu'elle était trop emblématique. Mais j'ai relu le journal, la première fois depuis mon adolescence, et je suis également allé rendre visite à ma mère - mes deux parents étaient des survivants de l'Holocauste. Elle m'a dit : “Écoute, nous n'avons jamais interféré dans tes choix, mais si tu ne prend pas ce projet, je mourrai pendant le week-end, vous pouvez venir récupérer mon corps dimanche ! Mais si tu le fais, je resterai en vie jusqu'à la première.“ C'est donc probablement l'une des raisons pour lesquelles cela nous a pris si longtemps ! Et puis, dans mes recherches, j'ai découvert que mes parents étaient arrivés à Auschwitz la même semaine que la famille Frank.

Interrogé sur l'angle très actuel de son film, Ari Folman a expliqué que le Fonds Anne Frank l'avait totalement soutenu. “Otto Frank a toujours insisté pour que l'histoire d'Anne ait une portée universelle, pour ne pas se concentrer uniquement sur la tragédie de la Shoah et celle de sa famille“ déclare le réalisateur, ajoutant “Ce que j'ai essayé de faire, c'est simplement de partager pour le plus grand nombre son héritage.“