Logo weremember.fr
Logo FacebookLogo InstagramLogo YoutubeLogo Soundcloud

LE GÉNOCIDE DES TSIGANES EUROPÉENS, 1939-1945

26/1/2021
We Remember
PHOTOS

Les nazis considèraient les Sinti et Roms comme un « problème » socio-racial devant être éradiqué de la nation allemande. Nomades, les Sinti et les Roms font l'objet d'attaques spécifiques et connaîtront un sort similaire à celui des Juifs.

Parmi les 44 000 Tsiganes vivant à l'intérieur des frontières du Reich, des milliers sont déportés dans des camps de concentration dès l'entrée en guerre. D'autres sont entassés dans des camps de transit avant d'être envoyés dans des ghettos et des camps d'extermination. Entre 90 000 et 150 000 Sinti et Roms seront assassinés par les Allemands dans toute l'Europe.

Entre janvier 1941 et 25 novembre 1942, 1134 hommes, femmes et enfants issus de communautés tsiganes ont été internés au camp de Rivesaltes. Mais aucun ne fût fusillé ou transféré vers les camps de la mort, contrairement à des dizaines de milliers d’autres en Europe de l’Est.

La photo qui figure en tête de l'article représente un groupe de Roms à Asperg, en Allemagne, rassemblés par les autorités du Reich pour être déportés, le 22 mai 1940 (Copyright Bundesarchiv)

No items found.
Tenetur rerum explicabo doloremque quia culpa
Policier municipal (schutzpolizei) allemand arrêtant un Tsigane en Pologne (Archives Yad Vashem)
Enfants juifs, espagnols et tsiganes dans le camp d'internement et de transit de Rivesaltes, France, en 1941-1942 (Fonds Auguste Bohny)
Dolores velit id id omnis laborum molestiae. Et voluptatem facilis. Amet esse odit et voluptatem sint debitis voluptas at facilis. Repelle
Voluptas occaecati assumenda et dignissimos dolor non porro. Sapiente ea voluptatem. Natus pariatur nam voluptatem laboriosam quibusdam rem
Necessitatibus incidunt dolorem quae soluta doloribus ut